Ce qu'il faut savoir sur les aides sur le changement de chaudière à gaz en 2020

Vous pouvez envisager un changement de chaudière à gaz si votre chaudière actuelle arrive en fin de vie ou consomme beaucoup trop d’énergie. Des aides au changement de chaudière à gaz 2020 vous sont proposées en tant que soutien financier à la rénovation énergétique. Cette aide au changement de chaudière à gaz vous permet de le faire en réduisant votre reste à charge.

Réclamez gratuitement des devis d’installation de chaudière

Pourquoi changer sa chaudière à gaz ?

L’espérance de vie d’une chaudière se situe en général entre 15 et 20 ans. Si votre appareil enchaîne les pannes et que vous devez changer constamment de pièces, il est peut-être temps de le remplacer par un tout nouveau dispositif. Non seulement, vous gagnerez en confort thermique, mais cela vous permet aussi de réaliser des économies sur votre facture d’énergie. Il est toutefois conseillé de le remplacer avant l’hiver pour éviter de vous retrouver sans chauffage.

En 2020, les appareils de chauffage ont beaucoup évolué. Les fabricants proposent désormais des produits plus performants et moins énergivores. Ce qui permet de réaliser jusqu’à 30 % d’économie avec une chaudière à condensation. Ce qui fait de cette dernière un appareil très respectueux de l’environnement.

Obtenez plusieurs devis gratuits d’installation de chaudière

Exemples d’aides au changement de chaudière à gaz en 2020

Vous pouvez prétendre à différents types d’aides quand vous prévoyez de remplacer votre chaudière. Certaines sont soumises à des plafonds de revenus.

La prime coup de pouce

Ce type d’aide est lié au dispositif des certificats d’économie d’énergie de l’État. Elle est aussi appelée prime à la conversion des chaudières et tout le monde peut y accéder. La seule condition pour ce faire est de changer une chaudière à gaz ou autre à condensation par un modèle à gaz doté d’une très haute performance énergétique. Comme toutes les formes d’aides, les travaux doivent être entrepris par un professionnel RGE. Sans condition de ressources, la prime est de 600 euros et peut s’élever à 1 400 euros si vous avez des revenus modestes.

La « prime renov »

Il s’agit d’une toute nouvelle forme d’aide en faveur des travaux de rénovation énergétique plus simple et plus accessible. Ce dispositif remplace l’ancien crédit d’impôt de transition énergétique et comprend également la subvention Habiter Mieux Agilité de l’Anah. La prime renov est versée par l’Anah et est destinée aux foyers modestes en 2020. Pour le changement d’une chaudière gaz, le montant s’élève à 800 euros pour les ménages aux revenus modestes et 1 200 euros pour les très modestes.

L’Eco-PTZ

En 2020, ce type de prêt a été reconduit et simplifié. L’écoprêt à taux zéro consiste à financer un ou plusieurs travaux de remplacement et de rénovation énergétique. Ce dispositif couvre également les frais liés à la pose du nouveau matériel. Aucune condition de ressources particulières n’est requise pour en bénéficier. C’est donc la meilleure solution pour soutenir des travaux de changement de chaudière ou d’isolation par exemple. En fonction des travaux, vous pouvez bénéficier d’une somme de 7 000 à 30 000 euros avec un éco PTZ.

Devis 100 % gratuits d’installation de chaudière

Qui peut bénéficier d’aide au changement de chaudière à gaz ?

Ces types de subventions sont avant tout destinés aux ménages avec des revenus intermédiaires ou des revenus modestes et très modestes. Les foyers aux revenus intermédiaires peuvent profiter du CITE, des CEE coup de pouce chauffage, d’écoprêt à taux zéro et de la TVA à taux réduit. Pour le CITE, vous bénéficierez d’une prime d’un montant fixe de 2 000 euros disponible seulement pour la mise en place d’une PAC hybride gaz. Sachez que le CITE ne doit pas constituer plus de 75 % de la valeur totale des travaux déduits des autres aides. Le CITE sur les chaudières gaz THPE installée seule n’existe plus pour les ménages aux ressources intermédiaires.

Les ménages aux revenus modestes et très modestes peuvent bénéficier des CEE, de l’écoprêt à taux zéro, remboursable sans intérêt, de la TVA à taux réduit et de l’Anah. Pour les ménages à revenu modeste, le CITE ainsi que l’aide Habiter Mieux Agilité n’existent plus.