Tout savoir sur les aides au changement de chauffage

À cause du coût important à prévoir sur les travaux de rénovation énergétique, l’État propose aux ménages une aide pour le changement de chauffage. L’objectif est de les inciter à se tourner vers un système de chauffage plus écologique. Pour cela, chaque foyer peut prétendre à ces aides sous de simples conditions tout à fait logiques. Alors, découvrez qui sont ces organismes qui proposent leurs aides pour vous subventionner dans vos travaux de changement de chauffage.

Obtenez gratuitement des devis de pose de chauffage

Les aides prévues pour les travaux de rénovation énergétique

Lorsqu’on parle d’une aide pour changer de chauffage ou d’une rénovation énergétique, MaPrimeRénov, l’écoprêt à taux zéro et la prime « Coup de pouce économie d’énergie » se trouvent toujours en tête de liste. Mais qu’est-ce que ces subventions ont-elles à vous offrir ?

MaPrimeRénov

Cette subvention est un peu spécifique vu qu’elle combine deux programmes de soutien à la transition énergétique. Ce dispositif vise à fusionner le crédit d’impôt pour la transition énergétique et le programme de l’ANAH. Récemment, il a été décrété que tous les ménages et particuliers, qu’ils soient bailleurs ou propriétaires, peuvent prétendre à cette aide pour changer de chauffage. Elle s’applique à de nombreux types de travaux tels que l’installation de variétés d’équipements comme la cuisinière et les poêles à granulés, les pompes à chaleur géothermiques eau/air, les chauffe-eau solaires ou thermodynamiques.

L’écoprêt à taux zéro

Il s’agit d’une aide pour le changement mode de chauffage qui mérite tout son intérêt. En effet, l’écoprêt à taux zéro est simplement une somme attribuée à un ménage pour financer ses travaux de rénovation énergétique. C’est comme un prêt classique, mais avec un taux d’intérêt égal à zéro. Il s’applique à divers travaux en liaison avec le chauffage comme l’isolation, le chauffage proprement dit et le chauffe-eau à l’énergie renouvelable.

Prime « Coup de pouce économies d’énergie »

Là, il s’agit d’un montant que l’État verse aux foyers qui projettent une transition énergétique. Cette prime se décline sous deux aides distinctes, dont la valeur varie en fonction du revenu fiscal du ménage. La première est la prime « Coup de pouce chauffage » et la seconde, prime « Coup de pouce isolation ».

100 % gratuit : devis de pose de chauffage

Autres subventions qu’un ménage peut prétendre pour un changement de chauffage

La subvention pour un changement pour le chauffage ne s’arrête pas sur les trois précédemment énumérés. Il en existe plusieurs autres qui ont chacun leur spécificité. Vous pouvez toujours vous informer dessus grâce à cette liste d’aide d’État pour le changement de chauffage :

  • MaPrimeRénovSérénité,
  • Chèque énergie,
  • TVA à taux réduit,
  • Dispositif De Normandie,
  • Aide des entreprises de fourniture d’énergie (CEE),
  • Exonération de la taxe foncière pour les travaux d’économies d’énergie,
  • Les aides locales.

À côté de cela, un nouveau service a été mis en place cette année pour accompagner les ménages avec des revenus modestes dans leurs démarches sur la transition énergétique. Il s’agit de France Rénov dont l’accès est ouvert au grand public.

Plusieurs devis gratuits de pose de chauffage

Les conditions pour être éligible aux aides au changement de chauffage

Un ménage peut prétendre aux subventions de l’État suivant des conditions très strictes et chaque aide propose également des conditions qui lui sont propres.

La prime « Coup de pouce chauffage », par exemple, s’applique à une maison ou un appartement, logement principal ou secondaire, à une seule condition : que la maison ait été construite depuis plus de deux ans.

Il y a aussi, par exemple, le « Chèque énergie » qui est destiné aux foyers avec des revenus modestes qui se trouvent en situation énergétique précaire. Cette aide s’applique à toute forme de chauffage (fioul, charbon, bois, etc.). Pour être éligible au changement de chauffage aide, le ménage doit avoir un revenu fiscal de référence inférieur à 10 700 € pour une personne seule ou 19 260 € pour un couple avec un enfant. Le foyer doit aussi avoir effectué une déclaration de revenus, même faible ou nul et, enfin, habiter dans un logement imposable à la taxe d’habitation.

Des conditions de ce genre accompagnent les différents types d’aide au changement de chauffage. Vous pouvez les découvrir en épluchant un par un des articles sur les aides inscrites dans la liste que nous avons vue ensemble dans cet article.