Comment choisir le bon sèche-serviettes pour votre salle de bains ?

Rate this post

Il existe aujourd’hui de nombreux modèles de sèche-serviettes sur le marché. Ce qui peut rendre le choix difficile. Pour bien choisir, il est donc important de prendre en compte différents critères tels que le type, le design, les normes de sécurité et la puissance.

Réclamez des devis gratuits de pose de sèche-serviettes

Le type de sèche-serviettes, le critère primordial

Le choix du type de sèche-serviettes dépendra de différents facteurs tels que la taille de la salle de bains, le budget ou encore les préférences personnelles. Il existe trois types de sèche-serviettes : électrique, à eau chaude et mixte.

Sèche-serviettes électrique

Le sèche-serviettes électrique est le plus couramment utilisé pour les salles de bains de petite à moyenne taille. Il est facile à installer, ne nécessite pas de travaux de plomberie et est généralement moins cher que les autres types de sèche-serviettes. De plus, il permet une montée en température rapide et une régulation précise de la température. Ce qui est pratique pour adapter le chauffage en fonction des besoins. Existant en plusieurs types, le porte-serviette soufflant est un des modèles phares.

Sèche-serviettes à eau chaude

Le sèche-serviettes à eau chaude nécessite une installation plus complexe et des travaux de plomberie par rapport au sèche-serviettes électrique. Il est donc recommandé pour les salles de bains de grande taille ou les installations neuves. Son avantage principal est qu’il est plus économique sur le long terme. Effectivement, il utilise l’eau chaude du chauffage central pour chauffer la salle de bains.

Sèche-serviettes mixte

Le sèche-serviettes mixte combine les avantages des deux types précédents : il peut fonctionner à la fois en mode électrique et en mode eau chaude, selon les besoins et les préférences. Il est notamment intéressant pour les salles de bains de taille moyenne à grande. Ce modèle de sèche-serviettes permet de profiter de l’économie d’eau chaude en période de chauffage central, tout en utilisant le mode électrique en période de mi-saison. Il est important de tenir compte du coût d’achat légèrement plus élevé par rapport aux deux autres types de sèche-serviettes.

Gratuits : devis d’installation de sèche-serviettes

Le design, un critère décisif

La salle de bains est souvent considérée comme un lieu de détente et de relaxation. Il est donc préférable de sélectionner un sèche-serviettes qui s’intègre parfaitement à votre décoration et qui apporte une touche esthétique à l’ensemble de la pièce. Ces modèles sont disponibles dans une multitude de styles, des plus simples et épurés aux plus élégants et sophistiqués.

Que vous préfériez un design moderne, contemporain, classique ou vintage, il existe un sèche-serviettes correspondant à vos goûts personnels et à l’ambiance de votre salle de bains. Un sèche-serviettes noir donnera une touche contemporaine, tandis qu’un sèche-serviettes mural sera plus adapté aux plus discrets.

Plusieurs devis gratuits de pose de sèche-serviettes

Les normes de sécurité et la puissance

Enfin, il est essentiel de vérifier les normes de sécurité et la puissance du sèche-serviette pour assurer un fonctionnement fiable et sécurisé. Lors de votre choix, recherchez des sèche-serviettes dotés de certifications de sécurité telles que la norme NF électrique. Ces certifications garantissent que le produit répond aux normes de sécurité en vigueur et minimise les risques liés à une utilisation inappropriée.

En ce qui concerne la puissance, assurez-vous de choisir un sèche-serviette avec une capacité suffisante pour chauffer votre salle de bains et sécher vos serviettes efficacement. La puissance est généralement exprimée en watts et il est recommandé de choisir un modèle qui convient à la taille de votre pièce et à vos besoins de chauffage.

  • Pour les petites salles de bains, il est conseillé de choisir un sèche-serviettes de puissance de 600 à 750 watts.
  • Une puissance de 1 000 watts sera plus adaptée à une salle de bains de grande taille.
  • Les salles d’eau de grande envergure nécessitent un équipement de plus de 1 200 watts.