Peut-on encore utiliser un chauffage au gaz en 2023 ?

5/5 - (1 vote)

Après la suppression des chaudières au fioul et au charbon, le gouvernement établit une réglementation interdisant l’usage de chauffage au gaz. À savoir que la chaudière fonctionnant au gaz est utilisée par des millions de foyers en France. Est-ce que ce système de chauffage n’est donc plus autorisé ? Que dit la nouvelle loi sur la transition énergétique RE2020 sur le sujet ?  Pour répondre à ces questions, le bannissement du chauffage au gaz est seulement appliqué aux logements neufs. Dans le cadre d’une rénovation d’une construction existante, son usage est encore autorisé dans le respect de plusieurs exigences strictes. Pour en savoir plus, lisez notre présent article.

Exigez des devis gratuits de pose d’un chauffage au gaz

Quel est l’avenir du chauffage au gaz ?

La réglementation environnementale 2020, connue sous le sigle de RE2020, interdit l’installation de chauffage au gaz. Cette loi n’autorise pas les foyers à utiliser ce système pour chauffer une construction neuve. En effet, seuls les logements neufs sont concernés par le décret mis en vigueur le 1er janvier 2022. Pour les bâtiments existants ou les maisons à rénover, l’usage de la chaudière à gaz est encore faisable. Effectivement, les habitations anciennes ou en rénovation ne sont pas touchées par cette règle en transition énergétique. Le chauffage au gaz a encore un long avenir devant lui, pas comme les vieux radiateurs et les chaudières au fioul qui sont totalement abolis.

Chauffage à gaz toujours accessible pour les logements à rénover

Plus de 10 millions de ménages en France sont actuellement raccordés au gaz. Ces habitations qui sont déjà munies de chauffage au gaz ne sont pas obligées de remplacer leur système ou d’utiliser une autre énergie. En effet, la loi RE2020 n’exige pas un changement de chaudière pour ces foyers. De plus, les familles françaises peuvent également poser un nouveau chauffage au gaz en cas de rénovation. Cependant, il y a plusieurs modalités à respecter pour une nouvelle installation :

  • Opter pour un système de chauffage gaz plus récent et performant en cas de remplacement de l’ancienne chaudière.
  • Réaliser un raccordement au niveau du compteur gaz pour une nouvelle installation de chaudière au gaz dans un ancien logement.
  • Remplacer votre chauffage au gaz en cas de panne.

Si vous prévoyez de poser une chaudière fonctionnant au gaz, vous devez vous renseigner sur ces conditions et les mettre en application.

Vos devis gratuits de pose de chauffage

Interdiction de chaudière gaz pour les constructions neuves

Dans le cadre de la transition énergétique, le gouvernement interdit aux bâtiments neufs l’utilisation de chauffage au gaz. Étant donné que cet équipement rejette du CO2, nocif pour l’environnement, son installation n’est donc pas autorisée. Seules les maisons neuves et individuelles sont concernées par cette réglementation. À noter que l’usage du gaz est toujours faisable, mais dans le respect de différentes conditions :

  • Privilégier un chauffage hybride qui utilise du gaz et d’autres sources d’énergies renouvelables.
  • Obtenir son permis d’aménager avant la mise en vigueur de la loi RE2020. Si votre permis de construire a été accordé avant le lancement de la loi d’interdiction de chauffage au gaz, vous pouvez installer ce système dans votre construction neuve.

Important : la réglementation RE2020 accorde aux logements collectifs neufs l’utilisation des équipements fonctionnant au gaz comme les chaudières jusqu’à l’an 2024.

Quel gaz choisir pour alimenter sa chaudière de façon écologique ?

Le gaz vert est aujourd’hui très répandu pour assurer une énergie plus écologique et économique. Cette source énergétique se décline en différents choix pour chauffer efficacement un logement. L’usage du gaz est toujours valable dans les années futures. Cependant, les ménages doivent se tourner vers des gaz renouvelables pour bénéficier d’un bilan carbone neutre.

Biométhane : définition, prix et devis pour chauffage au gaz

Il s’agit du type de gaz renouvelable le plus répandu à l’heure actuelle. Il provient d’un processus de fermentation de déchets biogènes et de matières organiques. L’utilisation du biométhane est conseillée pour son caractère biogaz épuré. Le prix du biométhane pour une chaudière au gaz se situe en moyenne autour de 53 € (Comparez des devis) /MWh. Cependant, il s’agit d’un tarif approximatif pouvant fluctuer en fonction du fournisseur. N’hésitez pas à demander des devis de chauffage au biométhane pour obtenir une estimation précise.

Procédé Power to Gas : solution verte coûteuse pour chaudière gaz

Le procédé power to gas constitue un moyen innovant visant à transformer de l’énergie électrique en gaz. L’excès d’hydrogène provenant des éoliennes, qui produisent de l’électricité, est converti en gaz. Par la suite, l’énergie obtenue est combinée avec du dioxyde de carbone. Grâce à cette démarche novatrice, les utilisateurs bénéficient ensuite de méthane à utiliser pour le réseau de gaz. Le prix d’investissement pour utiliser la technologie procédé power to gas est coûteux. Il faut investir une somme conséquente entre 1 990 et 5 500 € (Trouvez un artisan) /kWel.

Hydrogène : gaz vert avantageux et prix variable selon la puissance de la chaudière

L’hydrogène est une solution verte idéale pour alimenter une chaudière performante au gaz. Il s’agit d’une énergie très présente dans la nature, dans l’eau et dans des détritus organiques. Son procédé de fabrication se base sur la technique de craquage d’électrolyse dans l’eau ou du méthane. Le coût du gaz hydrogène dépend principalement de la puissance thermique de l’appareil de chauffage. Dans le cas d’une chaudière à l’hydrogène de 15 kWh, l’investissement requis est de 17 500 € (Voir les prix) . Utiliser ce type de gaz vert est très rentable. Vous bénéficierez d’avantage considérable au niveau économique.