Comment choisir la puissance d’une chaudière gaz à condensation ?

Chaudière gaz condensation : quelle puissance ?

La chaudière gaz à condensation est la meilleure solution pour maîtriser sa consommation d’énergie. Encore faut-il savoir quelle puissance pour une chaudière gaz à condensation choisir. Il faut, certes, faire attention quant au choix de la puissance d’une chaudière condensation à gaz. Un bon calcul de la puissance de chaudière condensation à gaz s’impose alors pour bénéficier de ses avantages.

Obtenez gratuitement des devis de pose de chaudière gaz

Les critères de choix de la puissance d’une chaudière gaz à condensation

Un bon choix de la puissance d’une chaudière gaz à condensation est nécessaire pour garantir le bien-être et le confort de votre famille. Pour connaître la puissance appropriée pour votre chaudière, vous devez prendre en compte un certain nombre de critères, dont :

  • La surface des pièces à chauffer de la maison,
  • La performance de votre habitation en termes d’isolation,
  • La région où vous habitez ou aussi l’altitude de votre maison,
  • Le nombre de personnes dans votre logement

En outre, le choix de la puissance de chaudière condensation à gaz va aussi dépendre de votre installation et de l’usage ou non d’un autre moyen de chauffage. Vous devez également considérer son utilisation finale, c’est-à-dire production de chauffage seule ou production conjointe de chauffage et d’eau chaude. L’énergie fournie doit être suffisante pour alimenter tout un circuit d’eau chaude.

Devis gratuits et sans engagement de pose de chaudière gaz

Calcul de la puissance d’une chaudière gaz à condensation

Pour déterminer la puissance d’une chaudière gaz à condensation appropriée, vous devez faire un calcul.

Règles de calcul de la puissance de chaudière gaz à condensation

Pour réaliser de façon précise le calcul de la puissance d’une chaudière à gaz condensation, vous devez utiliser la formule :

Puissance = [coefficient de consommation d’énergie * (température voulue = indice ITE) * volume à chauffer] * déperdition d’énergie

Le coefficient de consommation d’énergie est le coefficient d’isolation de la maison, notamment 1,6 pour une maison bien isolée et 2 pour une maison mal isolée. La température souhaitée représente la température moyenne que vous souhaitez apporter à la pièce. L’ITE ou indice de température extérieur dépend de votre région. Il peut être 7 dans le sud de la France, 9 au centre, 12 au nord et 15 dans les régions montagneuses. Enfin, les déperditions d’énergie sont de 1,3 en moyenne.

Exemple de calcul de puissance pour 150 m²

En vous basant sur cette formule de calcul, vous pouvez effectuer un cas pratique en calculant la puissance d’une chaudière gaz à condensation pour une maison bien isolée de 150 m². Si vous habitez par exemple à Lille dans une maison avec une hauteur sous-plafond de 2,5 m et une température voulue de 20 °C, dans ce cas, la puissance de chaudière sera de :

P = [1,6 * (20 + 12) * 375] * 1,3 = 24 960 Watts ou 25 kW.

Les différents coefficients de consommation d’énergie

Le coefficient de consommation d’énergie ou d’isolation dépend de votre maison, à savoir :

  • 0,3 pour une isolation exceptionnelle,
  • 0,4 pour une excellente isolation sans pont thermique,
  • 0,75 pour les habitations RT 2005 réalisées entre 2007 et 2012,
  • 1,15 pour les maisons bâties entre 1983 et 1989,
  • 1,4 pour les maisons conçues entre 1974 et 1982,
  • 1,6 pour les maisons bien isolées,
  • 1,8 pour les maisons non isolées et à ouverture simple vitrage,
  • 2 pour les maisons mal isolées.

Comparez plusieurs devis de pose de chaudière gaz

Les risques d’une chaudière condensation à gaz surpuissante

Contrairement à ce que beaucoup pensent, choisir une chaudière surpuissante est une mauvaise idée. Il est fortement recommandé d’évaluer au plus près vos besoins en énergie, notamment dans le cas d’une rénovation du système de chauffage existant. Si l’appareil est surpuissant, il ne sera pas plus efficace. En revanche, il va coûter plus cher et consommer plus. Effectivement, le rendement de votre chaudière ne pourra pas être optimal.

Les chaudières à gaz condensation auront un cycle de vie très court en raison de leur puissance. De ce fait, ils vont s’éteindre et se mettre en marche régulièrement, ce qui cause l’usure prématurée de l’ensemble du système ainsi que la dégradation de leur brûleur. Ce processus de pauses et de remise en marche constitue un risque supplémentaire. La chaudière dégage des émanations toxiques importantes dans ces périodes de démarrage et d’arrêt.